Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

26 avril 2020 - 04:12

UN HYDRAVION PASSE EN-DESSOUS DU PONT DE FER

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

J'ai trouvé la première photo il y a plus de deux ans dans le fonds Claude Loubier, à la Société Historique Sartigan. Malheureusement, il n'y avait aucune information sur la date, ni sur le pilote ni sur l'événement illustré, à savoir un hydravion arrêté sur la rivière en plein centre-ville. J'ai quand même utilisé cette photo au mois de novembre dernier pour une publication sur le commerçant de chevaux Hormidas Veilleux, car il avait son commerce dans un bâtiment sur la rive ouest, qu'on peut situer grâce à la silhouette d'un cheval affichée à l'arrière de l'édifice, au tiers gauche de la photo. Suite à cette parution, deux lecteurs, MM. Paul Bourque et Fabien Caron, ont identifié le modèle de l'avion immobilisé sur la rivière: un hydravion Stinson Reliant. J'ai découvert que ce genre d'appareil fut construit par la firme Stinson Aircraft au Michigan à partir du mois de mai 1933 et mis en service en 1934. Celui qu'on voit sur les photos était équipé de flotteurs Fairchild. J'ai aussi trouvé un commentaire de M. Victor Baril publié sur Facebook il y a 4 ans, racontant ce qui suit: «J'ai vu dans les années '30 un américain voler sous l'ancien pont avec un hydravion et amerrir par la suite». Et récemment, je suis tombé par hasard, dans le fil de mes recherches, sur un article écrit par le journaliste Roger Bolduc à l'occasion de la démolition de l'ancien pont de fer en 1971. Il racontait avoir assisté à une prouesse technique effectuée par un aviateur américain le 30 juillet 1937 (M. Bolduc avait alors 16 ans). «Je m'en souviens comme si c'était hier, un événement peu banal venu rompre la monotonie trop paisible durant la belle saison (...). Un petit avion privé apparut au-dessus du pont. On ne voyait pas souvent d'avion à cette époque et celui-ci attira bientôt un grand nombre de curieux. On était d'autant plus intéressé que le pilote volait très bas au-dessus de la rivière. Puis voila soudain qu'il descendit en rase-motte et passa en-dessous de l'arche ouest, entre l'eau et le pont. Des deux rives de la Chaudière, on entendit les exclamations de stupeur; tout le monde voyait venir la catastrophe qui, heureusement, ne se produisit pas. Quelques minutes plus tard, le pilote répéta son exploit et a amerri en douceur. Les gens n'en revenaient pas. Notre aviateur réalisa plus tard qu'il était plus facile d'amerrir sur la rivière que de s'en envoler. Il lui fallut 24 heures d'effort pour traîner son appareil jusqu'à un endroit suffisamment long et profond pour y trouver une piste liquide d'envol». En effet, il y avait une défectuosité mineure sur l'appareil, et on a dû faire venir un mécanicien, M. L.-P. Baril, qui répara rapidement le problème. Et pour le décollage de l'avion, il a fallu descendre la rivière beaucoup plus bas, et ce fut M. Gérard Poirier dit «Yabe Gris» (qui fut lieutenant pendant la guerre) qui guida le pilote au bon endroit.  


Wow, grâce à l'article écrit par M. Roger Bolduc il y a près de 50 ans, sur lequel je suis tombé par hasard dans le cours de mes recherches, on connait maintenant l'histoire derrière ces photos. Merci à MM Victor Baril, Paul Bourque et Fabien Caron dont les informations m'ont aussi aidé dans la rédaction de cette histoire étonnante mais vraie.

Photo 1 du fonds Claude Loubier. Photo 2 (prise par J.A. Gagnon) courtoisie de Paul Bourque. Photo 3 du fonds Jean-Frédéric Chrétien. Texte et recherches de Pierre Morin


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: