Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

25 octobre 2020 - 04:00

PREMIER SITE DU MAGASIN DAVIS

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Il est toujours fascinant de constater qu'il y a quelques maisons de plus de 100 ans qui existent encore sur la 1re avenue. Beaucoup ont été incendiées, démolies ou complètement remodelées. Celle de la 1re photo est l'une des rares centenaires encore reconnaissable aujourd'hui. C'est un vrai bijou cette photo, tant par sa clarté que par le site qu'elle nous fait découvrir, en 1927. Un beau monsieur dans une belle carriole tirée par un beau cheval. On ignore malheureusement son nom... et celui du cheval. Puisque cette photo provient de Mme Irène Breton, possible que ce soit un M. Breton. Et à la gauche, le gros édifice à trois étages (à toit mansarde) qui appartenait au cordonnier Ludger Bolduc. Remarquez derrière la carriole le commerce portant un écriteau. J'ai réussi à le déchiffrer en partie, c'est écrit: Drug Store Pharmacie, mais impossible de discerner le nom du pharmacien. Serait-ce encore le propriétaire de 1918-19, le médecin-vétérinaire Pierre Veilleux? (photo 2). Ce vétérinaire était en 1916 installé dans l'ilot de la 18e rue dans le secteur Ouest (là où se trouve maintenant le Clinique Médicale Chaudière). Comme un gros incendie a détruit l'immeuble où il logeait dans l'ouest dans la nuit du 20 octobre 1917, il s'installa alors sur la 1re avenue dans l'est, comme l'indique l'affiche dans la porte sur la 2e photo. Mais le premier Davis (oncle de Morris Davis) a ouvert son premier magasin dans le même édifice probablement vers 1935. Celui-ci avait immigré au Canada en provenance de la Roumanie. À ses premières années (à partir de 1920), il était ce qu'on appelait alors un «pedler à poche» parcourant à pieds les rangs avec des vêtements qu'il vendait par les portes dans tous les villages autour de Saint-Georges, plus tard en voiture à cheval. On ignore le moment précis où M. Davis a acheté l'immeuble où fut son magasin initial (celui de la 2e photo), on sait qu'il logeait alors au 2e étage et qu'il a débuté son magasin de vêtements au rez-de-chaussée. La 3e photo nous fait d'ailleurs voir le même secteur lors de la débâcle de 1939. Voyez l'affiche annonçant le magasin Davis. On reconnait facilement l'édifice où se trouvait à ce moment le magasin Davis, même immeuble que les 2 premières photos. On reconnait aussi la maison voisine à droite, l'escalier est encore le même. Sur la quatrième photo, remarquez le dernier immeuble à gauche, devant lequel une affiche indique que c'est la «Maison Davis». On sait que Davis l'a acheté en 1958, donc la photo daterait aux environs de 1959, puisqu'il a entrepris en 1960 des rénovations majeures, transformant son magasin en gros édifice vitré à deux étages, immeuble qui existe encore au coin  de la 123e rue. Cette photo révèle encore une fois que la précédente bâtisse du coin (gros immeuble à toit mansardé de trois étages visible sur la 1re photo) a été démolie ou rénovée pour la porter à deux étages. Davis l'a achetée vers 1958 du marchand de chaussures Azer Bolduc, fils du Ludger mentionné précédemment. Toute une histoire. Et des photos évocatrices.

Photo 1 du fonds Jean-Frédéric Chrétien. Photos 2,3 et 4 du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: