Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Hugues Drouin

Voyage à Oshkosh, WI (partie 1)

durée 17h00
30 octobre 2022
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Hugues Drouin

 

Voyage à Oshkosh, WI (partie 1)


Voilà un certain temps que je n’ai pas écrit de chroniques sur mon blogue. J’attendais tout simplement d’avoir quelque chose d’intéressant à présenter. Avec la fin des mesures reliées à la pandémie concernant les voyages, j’ai eu l’occasion en 2022 de faire quelques vols intéressants. Le premier, dont je veux vous parler, est celui effectué à Oshkosh au Wisconsin en juillet dernier. Donc, si vous avez le goût de nous suivre dans ce périple et de découvrir de nouvelles facettes du domaine de l’aviation, c’est parti.

Ce reportage sera présenté en au moins six parties afin de vous permettre d’en connaitre un peu plus sur ce que représente un tel voyage. 

Pour la très grande majorité des gens, Oshkosh ne leur dit absolument rien, sauf peut-être pour les passionnés d’aviation. C’est une ville d’environ 70 000 habitants, située dans le Wisconsin, tout près du lac Winnebago. C’est à cet endroit que chaque année, depuis 1969, se tient  la convention de l’association du EAA (Experimental Aircraft Association). 

Cette convention accueille chaque année plus de 10 000 avions et quelque 500 000 à 600 000 personnes. C’est le plus gros évènement du genre au monde. On y retrouve toutes les nouveautés qui touchent le monde de l’aviation générale en plus des meilleurs spectacles aériens que vous puissiez imaginer.

On y retrouve également la société Oshkosh, qui y fabrique les camions de pompiers portant le même nom. C’est d’ailleurs elle qui vient de se porter acquéreur de l’entreprise beauceronne Maxi-Métal.

La dernière fois que je m’y suis rendu, c’était en 2019 avec mon fils François et son superbe avion Glassair III.

L’évènement a toujours lieu vers la fin de juillet et s’étend sur une semaine. Cette année, j’y allais avec mon avion, un RV6, et j’avais la chance d’être accompagné par mon frère Jeannot, également pilote depuis 1978, ainsi que mon autre frère Simon, qui utiliserait son avion, un magnifique Mooney M20J. Il serait accompagné par un de nos bons amis, Rock Messier, un pilote de bi-moteurs, d’hélicoptère, un constructeur amateur émérite et un historien hors-pair spécialiste de l’aviation.

De plus, nos avions volent à des vitesses de croisières similaires soit 160 nœuds (300 km/heure)

Il nous restait donc à souhaiter que la météo coopère afin de se rendre à Oshkosh sans problème.  En effet, comme pilote, la météo représente toujours un élément très important dans la planification d’un tel vol, surtout lorsque l’on parle de grandes distances. Nous avions deux choix pour se rendre à Oshkosh, et ce, toujours dépendant de la météo. Soit par le nord en passant par North-Bay, Sudbury, Sault-Ste Marie ou par le sud en passant par le nord de Toronto, Sarnia-Port Huron. 

En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez visionner plus en détail les explications de la route à suivre.

https://vimeo.com/758488403
 

Dans mon prochain blogue, je vous expliquerai les procédures nécessaires pour faire un tel voyage. Plan de vol, procédures de dédouanement, planification pour atterrir à Oshkosh, etc. 

 

À lire également
L'Aérofête à travers la lentille de notre photographe - Galerie 1
Profitez de deux heures de spectacle aérien à Saint-Georges
Les Snowbirds
L'Aérofête à travers la lentille de notre photographe - Galerie 2
Vidéo: Les parachutistes sautent du CC-130H Hercule

Voir les autres textes du blogue Aviation

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un oeil au beurre noir pour les Condors

UN ŒIL AU BEURRE NOIR POUR LES CONDORS L’équipe de football les Condors du Cégep Beauce-Appalaches a fait parler d’elle à deux reprises la semaine dernière. La première fois pour une bonne raison et la deuxième fois pour une fort mauvaise raison. POUR UNE BONNE RAISON Le samedi 19 novembre dernier, les Condors ont remporté le Bol d’Or, ...

durée Hier 6h00

La reprise de pouvoir

Quand on est victime de violence conjugale, on se retrouve souvent prise dans un tourbillon d’événements qui nous donne l’impression de ne pas avoir de contrôle sur ce qui nous arrive. La violence entraîne de nombreuses conséquences chez la femme comme une diminution de l’estime de soi et de l’affirmation de soi, de l’isolement, de l’anxiété et ...

durée Hier 5h00

L'ancien magasin Handy Andy du boulevard Dionne

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN Vous l'avez connu ou vous en avez entendu parler. Ce fameux magasin Handy Andy sur le boulevard Dionne fut autrefois très populaire. Handy Andy Co Ltd était une chaine de magasins fondée en Ontario à la fin des années '40 et qui a connu une expansion fulgurante, ...