Publicité

12 mai 2020 - 17:00 | Mis à jour : 21:05

PANDÉMIE COVID-19

Réouverture des écoles « dans le calme et le plaisir »

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Ce sont plusieurs petits Beaucerons qui sont retournés sur les bancs d’école hier après près de deux mois d’absence. Les directions des établissements scolaires du primaire ont eu beaucoup à faire pour planifier un retour en toute sécurité.

Autant pour le directeur de l’école les Sittelles à Saint-Georges, Vincent Lemieux et la directrice de l’école Grande-Coudée à Saint-Martin, Cindy Nadeau la première journée s’est très bien déroulée. 

« C’est sûr que les enfants ont une capacité d’adaptation souvent qui est plus grande que les adultes, ça nécessite évidemment qu’on répète beaucoup, mais ça se passe vraiment bien », indique M. Lemieux. 

Pour Mme Nadeau cela a été au-dessus de ses attentes et elle considère que c’est grâce au travail fourni par toute son équipe si ce fut une belle rentrée dans « le calme et le plaisir ». 

Des petits ajustements à venir 

Les deux établissements scolaires disent qu’il y a encore des petits ajustements à faire. Par exemple, le service de transport scolaire n’est pas encore au point dans son secteur selon M. Lemieux. Par contre, il ne blâme aucunement le transporteur assurant que l’entreprise y travaille 7 jours sur 7 et que cela se réglera. D’ailleurs, il offre le service de garde gratuit le matin et le soir à tous les parents qui ont une problématique d’autobus jusqu’à ce que la situation se rétablisse. 

Pour l’école la Grande-Coudée, en cette deuxième journée, il a fallu revoir un peu l’horaire des récréations pour compter le temps du lavage de main. 

La gestion : un vrai casse-tête 

Les directeurs des écoles mentionnent que le réaménagement des classes, des récréations, des entrées et sortie n’ont pas été de tout repos. Ils ont suivi scrupuleusement les directives de la Santé publique en tentant de faire avec les ressources dont ils disposaient. 

Le service de garde de l’école les Sittelles accueille 200 élèves ce qui a causé des soucis de logistiques pour s'assurer que la règle de la distanciation sociale soit respectée à l’arrivée des élèves. 

« On ne pouvait pas faire une ligne dehors qui serait montée jusque sur la 10e avenue. On a fermé une partie de l’école, il y a seulement une seule porte d’entrée qui est celle qui donne directement dans le gymnase. Les parents entrent, se désinfectent et se rendent au gymnase. On a maximisé l’espace en mettant des deux mètres de distance avec tout le monde. On a donc un accueil qui se fait là et ensuite les enfants sont dirigés vers leur local de service de garde et les parents utilisent une autre porte pour sortir, on a mis de la signalisation », explique le directeur. 

À Saint-Martin, le manque d’espace dans les classes a été un réel problème. Bien que le ratio soit de 15 élèves maximum par salle, il n’était pas possible d’en avoir plus que 10 afin de respecter la distanciation. 

« J’ai une grande partie de mes élèves, j’ai 7 classes maintenant à la Polyvalente Bélanger qui est aussi sur place. Je me divise un peu entre les deux écoles avec une collaboration de l’équipe de la Polyvalente, l’équipe de direction et d’enseignants là-bas et le personnel de soutien », dit la directrice. 

De la créativité pour la sécurité 

Les corridors étroits de la Grande-Coudée ont obligé la direction à faire un horaire pour éviter les rencontres entre les groupes. Tandis, que les Sittelles ont établi deux récréations le matin et deux l’après-midi pour diviser les 20 groupes en deux.  

Cette dernière a d’ailleurs un nouveau procédé pour faire placer les enfants en rang en respectant les règles : « Tant qu’à faire des nouveaux rangs, on les a faits en couleur avec des formes géométriques pour avoir du plaisir et travailler les mathématiques ».

Un bon nombre d’élèves de retour 

Les Sittelles ont récupéré 75 % de leurs élèves, alors que la Grande-Coudée est à environ 70 %. La Commission scolaire de la Beauce-Etchemin avait vendredi dernier estimé que 73,5 % des enfants retourneraient sur les bancs d’école. 

À lire également : 
73,5 % des élèves du préscolaire et du primaire retournent en classe lundi
Une rentrée scolaire sous surveillance policière
Le transport scolaire était prêt pour la réouverture des écoles

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.