X
Rechercher
Publicité

Andrew Scheer, chef du Parti conservateur était à Saint-Georges

« La Beauce va encore une fois voter conservateur »

durée 18h43
18 octobre 2019
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante

Voir la galerie de photos

À trois jours des élections, le candidat conservateur, Richard Lehoux, a pu compter sur son chef, Andrew Scheer, afin de le soutenir par une courte visite à Saint-Georges. Notons que les derniers sondages mettent M. Lehoux et Maxime Bernier au coude à coude pour le siège de député de Beauce. 

À lire également: 
Richard Lehoux fait des aînés et des retraités sa priorité​

Élections 2019 : Richard Lehoux en 10 questions
Richard Lehoux veut défendre « les vraies valeurs beauceronnes »​

Entrevue Richard Lehoux, candidat du Parti conservateur du Canada​

M.Scheer est entré dans le resto-bar Le Jack Saloon accompagné de son épouse sous les cris des partisans qui scandaient son prénom. Richard Lehoux a pris la parole pour présenter son chef comme le prochain premier ministre du Canada.  

Un député conservateur pour la Beauce ?

À son tour, Andrew Scheer s’est exprimé pour annoncer avec confiance que le nouveau député de Beauce sera à nouveau un représentant du Parti conservateur.

« Je sais que grâce à son travail acharné, la circonscription de Beauce va encore une fois voter conservateur. Le choix est clair pour la Beauce, et ce choix est Richard Lehoux », a-t-il lancé sous les applaudissements.

De plus, selon lui leur parti serait le seul en mesure « de remplacer Justin Trudeau, de remettre plus d’argent dans les poches des citoyens, de couper l’aide aux entreprises et à l’aide international pour aider les gens d’ici et finalement de défendre les agriculteurs canadiens.

Puis M. Scheer a mentionné les dossiers qui pourraient avancer dans la région si les électeurs votent pour M. Lehoux : le prolongement de la route 73, la pénurie de main-d’œuvre, l’élimination des obstacles pour les travailleurs temporaires étrangers en partenariat avec le gouvernement du Québec et l’amélioration de la couverture cellulaire. Le chef assure que les régions seront au cœur des décisions de leur gouvernement.

Une pique au chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier

Durant son élocution, Andrew Scheer qui se trouvait dans le comté du chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, n’a jamais dit son nom, mais en a fait allusion :

« Nous allons vous donner un député qui va travailler pour son monde et non un député qui travaille uniquement sur ses ambitions personnelles. »

Aux débats des chefs , Scheer n’avait pas masqué son animosité en disant entre autres à Bernier qu’il ne gagnerait pas son siège en Beauce.

Un gouvernement majoritaire

Le chef du Parti conservateur a terminé son apparition en spécifiant que selon lui, si un gouvernement de coalition prenait le pouvoir, ce serait mauvais pour les Canadiens et que :

« C’est pourquoi on a besoin d’un gouvernement conservateur majoritaire et c’est pourquoi j’ai besoin de Richard Lehoux et de la Beauce », termine-t-il avant de serrer la main à son candidat.

 

 

 

 

 

 

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • É
    écoeurer
    temps Il y a 2 ans
    je n ai pas encore voter mais je viens de changer mon vote scheer a été très déloyal il y a une loi entre chef qu aucun chef ne va faire campagne dans le comté d un autre chef lui l a fait en arrière de se sourire se cache de la haine s il est capable de faire se geste quelle autre chose peut il faire alors je change mon vote tant pis pour vous.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 janvier 2022

Les élections de l’année

Nous avons eu droit à deux campagnes électorales cette année au Québec: l’une prévue sur la scène municipale pour le 7 novembre, l’autre surprise sur la scène fédérale, annoncée en plein mois d'août pour le 20 septembre. Élections fédérales — 20 septembre Des élections fédérales le 20 septembre Moins de deux ans après le dernier scrutin, le ...

10 novembre 2021

Légère augmentation du nombre de femmes élues en Chaudière-Appalaches

À l'issue du scrutin municipal de dimanche, le nombre de femmes qui ont été élues en Chaudière-Appalaches a augmenté d'environ 3 % par rapport à l'élection quatre ans passées. Ainsi, la région administrative est passée de 28 % d’élues en 2017 à 30,9 % en 2021, selon les données que vient de publier le Réseau des groupes de femmes ...

8 novembre 2021

Un taux de participation au vote de 92,3% dans la municipalité du Lac-Poulin

La municipalité du Lac-Poulin pourrait bien être l'endroit où le taux de participation au scrutin électoral d'hier est le plus élevé au Québec. En effet, 180 des 196 personnes officiellement inscrites sur la liste électorale se sont prévalues de leur droit de vote, ce qui se traduit par un taux de participation de 92,3%. Toutefois, personne au ...