Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour des aménagements résilients

Une enveloppe de 270 M$ pour la protection face aux inondations 

durée 10h15
17 juillet 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le gouvernement du Québec vient de lancer le nouveau Programme de résilience et d’adaptation face aux inondations (PRAFI) – volet Aménagements résilients, qui comprend une enveloppe de 270 M$ pour mettre en œuvre des solutions innovantes pour faire face aux inondations. 

L'annonce a été faite par la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, dans le cadre du Plan de protection du territoire face aux inondations : des solutions durables pour mieux protéger nos milieux de vie.

Le PRAFI permettra de soutenir les municipalités dans la réalisation d’aménagements résilients. Les sommes pourront ainsi servir à mieux protéger les milieux bâtis dans les secteurs jugés à risque élevé d’inondations et à favoriser la mise en œuvre des solutions durables à l’échelle de bassins versants. Dès le 16 août prochain, les municipalités admissibles pourront déposer une demande d’aide financière dans le cadre d’un premier appel de projets. 

Soulignons que ce programme valorisera des aménagements qui visent notamment à réduire les eaux de ruissellement, à permettre la rétention des eaux de pluie et de ruissellement lors des crues, ainsi qu’à rétablir l’espace fonctionnel des cours d’eau. En ce sens, des initiatives réduisant les risques liés aux inondations, comme la création d’espaces de liberté des cours d’eau ainsi que la restauration et la création de milieux humides, seraient admissibles dans l’ensemble du territoire du Québec.

En décembre dernier, le gouvernement du Québec a annoncé le déploiement de 10 bureaux de projets dans les principales régions à risque d’inondations, dont un consacré à la rivière Chaudière.

À ce propos, les personnes-ressources nécessaires au fonctionnement de ces bureaux sont embauchées. Ces dernières pourront notamment assurer la concertation des parties prenantes touchées par les inondations, dont le milieu municipal. D’ailleurs, des rencontres de démarrage avec ce dernier ont eu lieu au cours des mois de mai, juin et juillet.

À lire également
Québec déploie un bureau de projets pour la rivière Chaudière

Un bureau de projets sera établi pour des interventions sur la rivière Chaudière, indique Samuel Poulin

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • NL
    Normand Lemieux
    temps Il y a 1 an et 2 mois
    C'est une excellente nouvelle ! Il est grand temps de commencer la mise en place d'ouvrage de gestion d'eau pluviale (OGEP) et d'accorder plus d'importance aux infrastructures vertes dans nos municipalités et nos villes.
    Redonnons leurs espaces de liberté aux ruisseaux et rivières. Corrigeons les erreurs du passé en utilisant les meilleures techniques du génie végétale pour les ramener à un état plus naturel pour améliorer la résilience aux changements climatiques.
  • CD
    Claude dulac
    temps Il y a 1 an et 2 mois
    Des suvbentions de plusieurs centaines de millions ont été versés par le Canada débutant du temps d'Harper et deux ex ministres conservateur dont Bernier n'ont rien demandés ni le préfet des 2 MRC.Maintenant la facture va revenir a Québec et pour la destruction de plus de 300 maisons déja payés.Leroux comme député n,a rien demandé a Ottawa?

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des étudiants du Cégep Beauce-Appalaches vivent un laboratoire en plein air

Le 22 septembre, la Réserve naturelle de la Cumberland à Saint-Simon-les-Mines recevait sur ses terres 80 élèves du programme en sciences de la nature du Cégep Beauce-Appalaches afin de leur permettre de sortir des livres et de vivre un cours en plein air. Le responsable de l’activité est Bruno Gilbert, enseignant en biologie. Il était également ...

durée Hier 16h15

Plus de 250 visiteurs chez Groupe Aptas

Ce sont plus de 250 personnes qui se sont déplacées pour la journée Portes  ouvertes, vendredi 23 septembre, dans les différentes usines du Groupe Aptas, que ce soit à Saint Malachie ou à Sainte-Marie. « Cette journée Portes ouvertes est une occasion, pour la population, de découvrir les entreprises  à vocation sociale qui permettent à des ...

durée Hier 5h00

Des pétrolières n'avancent pas vers leur cible environnementale, selon un rapport

La plupart des producteurs de sables bitumineux du Canada ont peu progressé vers leur cible de carboneutralité, malgré leurs profits historiquement élevés et leurs faibles dépenses en immobilisations, conclut un nouveau rapport. Selon le document du Pembina Institute, peu de mesures ont été prises par les membres de l'Alliance Nouvelles voies, un ...