Publicité
14 août 2019 - 11:30 | Mis à jour : 11:56

Dépôt d'une pétition au conseil de Ville du 12 août 2019

Les résidents de la 118e Rue en ont assez de la vitesse

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Depuis le 27 mai, des inquiétudes, des requêtes et des questionnements qui concernent la vitesse des voitures dans les rues résidentielles sont devenus courants au conseil de Ville de Saint-Georges.

À lire également: 
Ville de St-Georges: Des citoyens préoccupés par la vitesse dans leur quartier

Les élus de St-Georges questionnés sur l'importance de la sécurité dans les rues​
La vitesse moyenne respectée dans les quartiers résidentiels de St-Georges

Conseil du 12 août

Jacques Gosselin est le cinquième citoyen à venir s’exprimer sur le sujet depuis fin mai. Il vit sur la 118e Rue et a déposé au dernier conseil de Ville une pétition signée par tous les propriétaires et certains locataires de sa rue. On pouvait y lire :

Vu les vitesses excessives de plusieurs automobilistes dans la 118e Rue à l’est du boulevard Lacroix. Vu que certains automobilistes font crisser leurs pneus à des heures tardives; vu l’augmentation du nombre de véhicules empruntant cette rue depuis l’ouverture de l’autoroute 73; vu le nombre croissant de jeunes enfants résidants dans cette rue ; vu le nombre important d’étudiants empruntant cette rue durant la période scolaire ; vu l’atteinte à la sécurité et à la quiétude des résidents et des enfants sur cette rue, nous demandons à la Ville de Saint-Georges d’augmenter la présence policière dans la 118e Rue afin de contrôler la vitesse des véhicules, d’installer un panneau de signalisation indiquant la limite de vitesse aux deux extrémités de cette rue, de réduire la limite de vitesse dans cette rue à 30 km/h.

« Vous n’êtes pas le seul secteur. Depuis l’ouverture de l’autoroute 73, il y a plusieurs places dans des quartiers résidentiels que ça l’a augmenté la vitesse et le trafic, » a répondu le maire, Claude Morin.

Depuis, la Ville a installé un radar éducatif dans la 118e Rue. Cela consiste à la première étape qui est celle de sensibilisation. Ils ont l’intention de le laisser quelques semaines, puis un radar plus petit s’occupera de comptabiliser des statistiques (la vitesse, le nombre de voitures, etc.). Si les rapports qui suivent reflètent la réalité décrite par M. Gosselin, la Sûreté du Québec sera avisée pour augmenter la surveillance dans le secteur.

Suivi de la demande de Lucie Gilbert

La citoyenne Lucie Gilbert qui habite près de la 20e Rue et 8e Avenue dans le secteur ouest s’était présentée le 27 mai devant le conseil pour demander l’ajout de panneaux d’arrêt. On lui avait conseillé de venir au comité de circulation du 12 juin pour étudier son dossier.  Quelques jours plus tard, elle avait reçu un retour pour confirmer que l’intersection était dangereuse et qu’ils allaient installer un arrêt pour l’automne. À ce moment, on lui avait signalé qu’il serait prêt pour la rentrée scolaire. Cette semaine, Mme Gilbert nous a indiqué que rien n’avait avancé et que lorsqu’elle a appelé à la Ville, elle se serait fait répondre qu’il restait encore quelques vérifications.

De notre côté, le directeur général Claude Poulin a rappelé que le retour en classe commençait le 28 août et que pour installer un nouvel arrêt, il était essentiel de poser un avertissement quelques semaines avant. Également, la décision d’un ajout de panneau devait être entériné par le conseil de Ville. Mme Gilbert n’aurait que quelques semaines à patienter. Saint-Georges a toujours l’intention de procéder à l’installation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Aussi quand reveil matin tôt envrion 4h am aucun police. Toute monde très vitesse aussi sans arrêt feu lumière ca manque police

    Jessy Giguere - 2019-08-16 21:06