Publicité

27 juillet 2021 - 07:30 | Mis à jour : 07:30

Beauceville

Protection face aux inondations: le maire Veilleux « extrêmement heureux »

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le maire de Beauceville, François Veilleux, n'aurait pu demander mieux pour supporter les projets de revitalisation de sa municipalité que l'annonce du nouveau Programme de résilience et d’adaptation face aux inondations (PRAFI), faite par Québec la semaine dernière.

« Je suis extrêmement heureux » a-t-il signifié lors d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com au sujet de ce programme d'aide qui comprend une enveloppe de 270 M$ pour mettre en œuvre des solutions innovantes pour affronter la crue des eaux. 

Parmi ces solutions admissibles au financement du PRAFI, on retrouve la construction de bassins de rétention d'eau, des installations déjà prévues dans les deux projets de revitalisation de Beauceville, avec le ruisseau Bertrand pour le centre-ville, et l'étang artificiel du parc communautaire sur la rive Ouest. « On est tout tout-à-fait éligible et nos dossiers sont déjà prêts à être acheminés », de dire le maire.

De même, en décembre dernier, le gouvernement du Québec avait annoncé le déploiement de 10 bureaux de projets dans les principales régions à risque d’inondations, dont un consacré à la rivière Chaudière. François Veilleux signale qu'il a déjà eu quelques rencontres « très constructives » avec les responsables de ce bureau de projet qui joueront un rôle important dans l'administration du PRAFI.

Le premier magistrat a également fait savoir qu'il a multiplié les rencontres avec son équipe pour faire cheminer les demandes de subvention du projet de revitalisation du centre-ville, dont le principal édifice est un nouvel hôtel de ville qui prendra place sur la 9e avenue.

Par contre, la démolition des édifices du secteur, pour faire place aux futures installations, a été ralentie par l'adoption, en avril, de la Loi 69, modifiant la Loi sur le Patrimoine culturel et d’autres dispositions législatives. 

Celle-ci oblige maintenant les municipalités régionales de comté (MRC) de se doter d’un inventaire des immeubles qui présentent un intérêt patrimonial sur leur territoire, et celle pour les municipalités de se doter d’un règlement de démolition et d’un règlement sur l’occupation et l’entretien des bâtiments. En vertu des nouvelles dispositions, les municipalités sont aussi désormais tenues d’émettre des avis publics, de tenir des consultations et d’informer la ministre de la Culture et des Communications en cas de demande de permis de démolition, notamment pour tout édifice dont la construction remonte avant 1940. 

Le maire Veilleux est toutefois confiant que les édifices qu'il reste à démolir, comme l'ancien bâtiment commercial des Pièces universelles, le seront dans un avenir rapproché pour pouvoir aller de l'avant avec les projets.

EnBeauce.com n'a pu recueillir les commentaires du maire de Sainte-Marie, Gaétan Vachon, sur l'annonce du programme puisque ce dernier est présentement en vacances.

À lire également
Une enveloppe de 270 M$ pour la protection face aux inondations

Beauceville présente la première phase de revitalisation de son centre-ville

Beauceville veut créer un parc communautaire et un centre d'interprétation de la rivière

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.