Publicité

19 juillet 2020 - 11:00 | Mis à jour : 11:38

Mesures sanitaires de la COVID-19

Une première journée avec le port du masque obligatoire

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le samedi 18 juillet était la première journée où l’obligation du port du masque obligatoire dans les lieux publics fermés était en vigueur partout dans la province.

Cette mesure avait été annoncée le 13 juillet dernier par le premier ministre François Legault. Ce dernier avait expliqué que les autorités gouvernementales et la santé publique craignaient un relâchement des mesures sanitaires dans la population pendant les vacances de la construction, ce qui pourrait nuire au contrôle de la propagation du virus.

Pour l’instant, ce sont uniquement les propriétaires des lieux qui sont responsables de faire respecter le port du masque de leur clientèle, sans quoi, ils peuvent recevoir une amende entre 1000$ et 6000$. Les individus ne respectant pas cette mesure devront se voir refuser l’accès.

Divergences liées à ces mesures

Notons que ces mesures sont loin de faire l’unanimité. Vendredi, une manifestation d’une soixantaine de personnes s’est tenue à Alma pour dénoncer les mesures sanitaires qualifiées « d’exagérées » par les revendicateurs. Du côté régional, une démonstration d’environ 500 personnes s’est rassemblée samedi devant l'hôtel de ville de Saint-Georges.

Le degré de divergence entre ceux qui refusent le masque varie considérablement: allant du refus total du port du masque, jusqu’à un refus particulier de l’obligation de cette mesure.

D'autres visent une meilleure répartition des responsabilités concernant ces mesures.

La Fédération des Chambres de commerce du Québec, qui regroupe 13 organisations représentantes d’entreprises variées, a commenté hier, par voie de communiqué, qu’elle était en accord avec la nécessité de mettre en place des mesures sanitaires pour réduire la propagation de la COVID-19. Cependant, l’organisme demandait au gouvernement de rapidement mettre en place des amendes proportionnées visant directement les consommateurs contrevenants afin de ne pas faire reposer les responsabilités des mesures sanitaires uniquement sur les commerçants.

En vigueur

Le gouvernement avait annoncé, lors de son annonce du 13 juillet dernier, que la population bénéficierait d’une période d'adaptation jusqu’au 1er août, après quoi le gouvernement pourrait imposer des sanctions directement aux citoyens contrevenants.

Rappelons que le port du masque est également obligatoire dans les transports en commun et que les enfants de moins de 12 ne sont pas obligés de se couvrir le visage dans les lieux publics fermés, quoi qu’il fortement recommandé pour eux de le faire.

Bilan de la pandémie

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux, les plus récentes données sur l'évolution de la COVID-19, au Québec, font état de 166 nouveaux cas, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 57 466. Durant cette même période, 1 nouveau décès a été enregistré, pour un total de 5 655, tandis que le nombre d'hospitalisations a augmenté de 3 pour atteindre un cumul de 251. Parmi celles-ci, 18 se trouvent aux soins intensifs, une augmentation de 3. Les prélèvements réalisés le 17 juillet s'élèvent à 14 909, pour un total de 1 050 792.

À lire également:

Manifestation pacifique contre le port du masque obligatoire à Saint-Georges

Le port du masque obligatoire dans les taxis-bus

Les Québécois devront porter le masque dans les lieux publics fermés

La majorité de nos répondants refuse de porter le masque

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • ville de st Georges toujours a pard des autre salut

    m.Gilbert - 2020-07-19 12:45
  • Ouffff, je viens de sortir et j'ai vu tous ces gens masqués qui ne respectent plus la distanciation physique. ATABOY Legault et Arruda, la 2e vague s'en vient et ce sera un Tsunami.

    Eyes Wide Shut - 2020-07-19 12:55