Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Beauceville a appuyé son héroïne jusqu’aux petites heures du matin

durée 09h03
22 février 2018
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Alex Drouin, Journaliste

Ils étaient près de 350 partisans à la polyvalente Saint-François de Beauceville pour la projection du match entre les Canadiennes et les Américaines pour la médaille d’or aux Jeux olympiques de PyeongChang.

À lire également :

Des chandails aux couleurs de l’héroïne locale, Marie-Philip Poulin, il y en avait plusieurs dans l’auditorium mercredi (21 février) alors que la plupart des sièges étaient occupés quelques minutes avant le début de la rencontre à 23 h 10.

Contrairement à 2010 et 2014, ce ne sont pas nos représentantes nationales qui ont remporté la médaille d’or, mais nos voisines du Sud.

« C’est la médaille d’or que Marie-Philip voulait », a dit sans détour son oncle, Raymond Poulin, qui arborait fièrement un chandail de sa nièce en plus de quelques logos canadiens sur son visage.

Il s’agissait de la troisième finale olympique pour Marie-Philip et pour son oncle, c’était celle qui a été la plus stressante à regarder en raison de la prolongation et des tirs de barrage qui ont suivi.

La rencontre s’est terminée en fusillade alors que 12 joueuses se sont présentées sur la glace pour tenter de donner la victoire à leur équipe.

« On a eu droit à un excellent match et on peut constater que le hockey féminin depuis six ou sept ans se porte très bien », a constaté M. Poulin.

Le maire de Beauceville, lui, a fait les 100 pas pendant une bonne partie de la soirée. « On est déçu, mais il faut reconnaitre le talent des deux équipes et il fallait un gagnant. Cette année, c’était le tour des Américaines », a dit, bon joueur, Luc Provençal.

Heureux de l’appui de la population

Cette rencontre a tenu les spectateurs sur le bout de leur siège pendant près de quatre heures.

Chaque fois qu’ils voyaient leur héroïne à l’écran, ils l’applaudissaient chaleureusement. Lorsqu’elle a inscrit le second but de son équipe qui portait le pointage 2 à 1 en deuxième période, le toit de la polyvalente a presque explosé.

« Je lève mon chapeau à la Ville et au comité Appuyons Marie-Philip Poulin, a dit avec un large sourire, l’oncle. Il est 2 h 30 et la plupart des gens sont restés jusqu’à la fin. Bravo ! »

Quelques détails restent à déterminer, mais il est déjà prévu qu’un défilé soit organisé le 31 mars dans les rues de Beauceville pour accueillir la hockeyeuse.

 

 

 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • PFDN
    partisant fier de notre équipe féminine et de marie philippe
    temps Il y a 4 ans
    les responsables de la défaite des canadiennes c.es les instructeurs avec le jeu défensifs dans le dernier 10 minutes car les canadiennes allais vers la victoire avant un jeu défensifs innocent et sans raison le meilleur défensive c.est une attaque offensive soutennues

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Emmy Fecteau au sein de l’équipe nationale féminine de développement

La Beauceronne Emmy Fecteau fait partie des 23 joueuses qui ont été nommées au sein de l'équipe nationale féminine de développement en hockey, pour une série de matchs contre les États-Unis. La joueuse de 23 ans, qui évolue comme ailier gauche et porte le numéro 29, est native de Saint-Odilon-de-Cranbourne. Elle a été choisie au terme du camp de ...

Le Canada termine la ronde préliminaire en défaisant la Finlande 6-3

Le Canada a inscrit trois buts sans riposte en première période pour vaincre la Finlande 6-3, lundi soir, lors du dernier match des deux équipes dans la ronde préliminaire du Championnat mondial de hockey junior. Grâce à cette victoire, le Canada (4-0-0-0) est resté invaincu depuis le début du tournoi et il s'est assuré du premier rang du Groupe ...

15 août 2022

Un beau succès pour le retour du Festival de soccer Ascalon

Le Festival de soccer Ascalon, qui se déroulait la fin de semaine passée, a été une belle réussite malgré deux ans d'absence en édition complète à cause des mesures sanitaires. Cette activité a marqué la fin de la saison pour plusieurs équipes et organisations sportives de la région en plus de celles de Saint-Georges, notamment ...