Publicité

Chronique Pier Dutil, par

10 mai 2021 - 18:00

Moi aussi «chu» tanné, mais...

3 Commentaire(s)

MOI AUSSI «CHU» TANNÉ, MAIS…
 

Je vais peut-être vous surprendre aujourd’hui, mais je dois vous avouer que je me suis découvert quelque chose en commun avec celles et ceux qui s’opposent aux mesures sanitaires que nous imposent nos dirigeants : moi aussi «chu» tanné. Mais là s’arrête notre point commun.

Je ne suis pas tanné pour les mêmes raisons qu’eux. Même que je suis tanné de cette bande d’irresponsables qui font preuve d’ignorance et/ou de mauvaise foi en refusant d’adopter les seules mesures qui parviendront à nous extirper de cette maudite pandémie qui n’en finit plus de perturber nos vies.

ILS NE VEULENT RIEN COMPRENDRE

Les opposants aux mesures sanitaires et à la vaccination souhaitent que l’on revienne le plus tôt possible à une vie normale où tout le monde pourra reprendre ses activités comme c’était le cas avant la pandémie.

En réalité, tout le monde souhaite la même chose. Cependant, on ne semble pas disposé à emprunter la même route pour arriver à destination.

D’abord, celles et ceux qui pensent que la COVID-19 n’est qu’une mauvaise grippe sont dans les patates. L’une de leurs adeptes, la chanteuse country de Drummondville, Gisèle Beaudoin, âgée de 70 ans, est décédée le 1er mai dernier, victime de la COVID-19 dont elle niait l’existence. Toutes ses énergies étaient utilisées pour convaincre ses proches que les mesures sanitaires étaient inutiles et que la vaccination n’était pas nécessaire.


Sur son lit de mort, elle a eu le temps de conseiller à son mari de se faire vacciner, ajoutant : «Je vous mets en garde contre ce virus. Je n’aurais jamais pensé être si malade.» Gisèle Beaudoin aura finalement compris, mais il était trop tard.

Mon père utilisait parfois une expression que ma mère n’appréciait pas : «Ça ne comprend ni de la tête ni du cul.» Pourtant la réalité est si évidente.

LA SITUATION EN BEAUCE

La Beauce a continué de faire parler d’elle négativement au cours de la dernière semaine et, même si cela ne me plaît pas, je me dois de reconnaître que notre triste bilan face à l’éclosion de nouveaux cas nous mérite amplement toutes ces critiques.

Du 28 avril au 7 mai, Chaudière-Appalaches est demeurée la région avec le pire bilan au Québec. Et, à l’intérieur de cette région, les quatre MRC de Beauce-Etchemin ont comptabilisé la grande majorité de tous les nouveaux cas.

Au cours de ces dix jours, Chaudière-Appalaches a recensé 1 159 nouveaux cas. De ce nombre 662, soit 57 %, provenaient de Beauce-Etchemin. À elle seule, la MRC Beauce-Sartigan totalisait 346 nouveaux cas. Parmi les cas actifs, Chaudière-Appalaches en comptait 1 038 en date du 7 mai et 577, soit 56 %, se retrouvaient en Beauce-Etchemin.

Avec un tel bilan, il est facile de comprendre pourquoi nous sommes encore en zone rouge foncé. À moins d’une nette amélioration au cours des prochaines semaines, les mesures que l’on nous impose seront maintenues. 

Les négationnistes, anti-vaccins, comploteurs ou autres opposants auront beau se lamenter, manifester dans les rues, crier à la dictature, ils devront un jour ou l’autre se rendre compte que c’est leur attitude, leur refus de respecter les consignes sanitaires et de recevoir le vaccin qui contribuent à l’éclosion de nouveaux cas. C’est pourtant facile à comprendre. Le virus ne se répand pas tout seul; il est transmis d’un humain à un autre par des gens infectés.

Vous êtes tannés? Vous avez hâte que cela prenne fin? Il n’y a pas 36 solutions. Il suffit de respecter les consignes et d’accepter le vaccin, le seul moyen connu pour contrer cette maudite pandémie.

OÙ S’EN VA MAXIME BERNIER?

En s’associant aux opposants aux mesures sanitaires et au vaccin, en participant à des manifestations où la distanciation et le port du masque ne sont pas respectés, que cherche à prouver Maxime Bernier?

Comme chef de parti, sont attitude est totalement irresponsable. En joignant les rangs des opposants, Maxime Bernier n’augmente pas son électorat. Au Québec, seulement 8 % de la population dit ne pas vouloir se faire vacciner, selon un sondage Léger Marketing publié dans le Journal de Québec vendredi dernier. Dans ce même sondage, 86 % des Québécoises et Québécois disent avoir déjà reçu un vaccin ou prévoient le recevoir aussitôt qu’un rendez-vous sera disponible.

Définitivement, Maxime Bernier rame à contre-courant présentement. Quand j’entends les commentaires négatifs de nombreux Beaucerons à son égard suite à ses récentes prises de position, je crois que Maxime Bernier devrait songer à se trouver un comté en Alberta, là où se trouve une forte proportion d’ultra conservateurs susceptibles d’être plus sensibles à ses arguments.

Après avoir échoué à se faire réélire en Beauce en 2019 et avoir subi une humiliante défaite dans une élection complémentaire dans un comté de Toronto, Maxime Bernier n’est plus le bienvenu dans le comté de Beauce. Il ne peut plus prétendre être le porte-étendard des valeurs beauceronnes.

Avec 2,6 % des votes au Canada en 2019, le Parti populaire du Canada ne se rapprochera certainement pas du pouvoir en s’associant aux opposants aux mesures sanitaires et Maxime Bernier lui-même n’augmente pas ses chances de retrouver un siège à la Chambre des Communes.

LA VACCINATION VA BIEN

Heureusement, la vaccination continue de bien se dérouler au Québec. Au cours des derniers jours, on est parvenu à vacciner plus de 100 000 personnes en une seule journée.

Présentement, un peu plus de 40 % des Québécoises et Québécois ont reçu une première dose et, chez les plus de 60 ans, plus de 80 % ont été vaccinés. 
 

Visionnez tous les textes d'opinion de Pier Dutil

PENSÉE DE LA SEMAINE

Je dédie la pensée de la semaine à Maxime Bernier :

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

3 réaction(s)
  • Moi aussi je suis tannée en maudit de voir une gang d'imbéciles heureux se promener partout sans masques et dire à tout chacun que ce n'est qu'une grosse grippe alors que certaines personnes en meurent, j'ai hâte de pouvoir aller chez ma coiffeuse et ailleurs sans avoir peur.Quand à Maxime Bernier, il peut bien rester là ou il est présentement au lieu de faire honte aux Beaucerons et surtout à son père qui ne mérites pas un tel déshonneur dans sa famille .
    Diane Maheux - 2021-05-10 20:39
  • Bravo M Dutil je partage entièrement votre opinion
    [email protected] - 2021-05-11 10:31
  • BRAVO
    Gilles Carbonneau - 2021-05-13 11:20