Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

22 mai 2019 - 10:17

L'INOUBLIABLE HÔTEL MANOIR CHAUDIÈRE

1 Commentaire(s)

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Tous ne l'ont pas connu dans ses meilleures années, mais tous en ont entendu parler: le Manoir Chaudière, si populaire dans les années '60 et '70. Les meilleurs groupes de musique de la Province adoraient s'y produire en raison de l'atmosphère incroyable, ils étaient tous reçus comme des rois. Les Gants Noirs, les Million-Airs de Claude Atkins, les Habits Jaunes, sans oublier les chanteurs les plus renommés de l'époque Johnny Farago, Patrick Zabé et une foule d'autres dont j'oublie les noms. Robert Kirouac et ses musiciens ont joué régulièrement et y ont connu un succès inégalé; leurs chansons les plus demandées furent Am a Nut et l'Orange.

Et vous, vous en avez connu d'autres?

La 2e photo nous montre l'édifice tel qu'il était en août 1963, il n'avait à peu près pas changé d'allure depuis 1946. M. Victor Loubier acheta l'établissement en 1953, il y apporta des modifications mineures au fil des ans et l'opéra ainsi jusqu'en 1965, année au cours de laquelle il le rénova de fond en comble. On voit à la 1re photo l'aspect totalement différent que l'hôtel avait en 1966, c'était alors un édifice moderne et attrayant, autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. C'est devenu le rendez-vous favori non seulement des fêtards de Saint-Georges mais aussi de ceux de toutes les municipalités voisines. Beaucoup de couples s'y sont formés, dont plusieurs durent encore. Concernant la 3e photo, les plus jeunes se demanderont ce que vient faire ici une photo montrant des chaises, des tables, un bar et une scène. Mais les plus de 50 ans deviendront nostalgiques quand ils reconnaitront l'intérieur de cette salle de danse mythique des années '60, qui était remplie à capacité à toutes les fins de semaine, même le dimanche après-midi. On n'en voit qu'environ la moitié, car la section avant n'y apparait pas. On pouvait y accueillir environ 450 personnes. La scène sur laquelle se produisaient les musiciens est légèrement surélevée, à gauche. En fin de soirée, beaucoup de client(e)s traversaient la 1re avenue pour aller prendre un lunch au Buffet Chaudière, situé juste en face, quand ce n'était pas au Café Paris, pas loin sur la 2e avenue. Nouvelle innovation importante en 1972: ouverture du plus chic bar-salon de l'histoire de notre ville, l'élégant Palace (photo 4), sis dans la partie droite arrière de ce renommé complexe hôtelier. Ce luxueux établissement a connu une popularité inégalée pendant près de 20 ans. Sans oublier: ouverture du Disco-Bar l'Imprévu le 16 février 1977. Ah quelle belle époque, c'est toute notre jeunesse qu'on revoit à travers ces images.... C'est passé, mais on en conserve un souvenir impérissable. Ne cherchez plus cet édifice, il a été détruit par un grave incendie survenu le 17 février 1996. À la place on a agrandi l'édifice à bureaux Canam-Manac, sur la 1re avenue près de la 116e rue.

Photos fonds Claude Loubier (fils de Victor Loubier qui était propriétaire du Manoir). Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • Oui, nous avons bien connu le Manoir Chaudière, nous avons fait le banquet de notre mariage à cet endroit en 1974. C'était "la place" pour aller "veiller". De beaux souvenirs! Et le Palace, c'était magnifique et confortable! Un brin nostalgique... comme de quoi " tout passe".
    Ginette - 2019-05-29 20:56