Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

24 mai 2020 - 04:01

L'HÔTEL MURTHA HOUSE DES DÉBUTS DU SIÈCLE DERNIER

1 Commentaire(s)

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Les deux premières photos (de J.A. Gagnon), constituent des documents extraordinaires. On y voit le même endroit à environ 6 ou 7 ans d'intervalle:  la 1re photo, prise vers 1909, est exceptionnelle car on y aperçoit deux édifices importants. À l'extrême gauche, l'ancien hôtel Murtha House qui fut construit quelques années auparavant par Thomas Murtha, père d'Ernest Murtha. Et juste à côté, la fameuse fonderie Gonthier. Thomas a eu l'hôtel Murtha House jusqu'à sa destruction par un incendie le 21 novembre 1915, qui détruisit plus de 50 immeubles au centre-ville. Or, sur la 2e photo, prise dans les jours suivant ce terrible incendie, on voit précisément les vestiges de ces deux immeubles. Tout ce qui a subsisté de l'hôtel sont les deux escaliers de la façade ainsi que le solage en pierres. Pour la fonderie, une partie de la cheminée et quelques grosses machineries ont survécu. Les Murtha père et fils ont oeuvré tous les deux dans le domaine de l'hôtellerie. Thomas a exploité le Murtha House (anéanti en 1915) tandis qu'Ernest a opéré l'hôtel Murtha qui ouvrit en 1934, ce qui provoque aujourd'hui une certaine confusion entre les deux. Tous les édifices qu'on voit sur la 1re photo furent détruits par le grand incendie de novembre 1915. Les deux dames dans le canot sont probablement les filles du photographe J. A. Gagnon qui a croqué cette scène. Avez-vous remarqué que le nom de la chaloupe est écrit à l'arrière de la dame au chapeau noir: ÉTOILE. La 3e photo nous montre le Murtha House d'un angle différent, on le voit au complet aux environs de 1912. C'était une immeuble imposant, un des plus importants établissements hôteliers de l'époque à Saint-Georges, où on accueillait aussi certains pensionnaires à plein temps. Et, 4e photo, un plan de côté du même hôtel Murtha House lors de la débâcle de 1913. On y aperçoit encore, juste à côté, le devant de la fonderie Gonthier sur lequel est écrit le mot «machiniste». On voit un immeuble carré blanc de deux étages, de l'autre côté de la rue, à droite de la photo, édifice bien connu qui existe encore. Il a échappé par miracle au grand incendie de 1915, étant un peu isolé, du côté ouest de la rue, près de la rivière. Un entrefilet avait paru dans le journal l'Éclaireur en 1910 pour annoncer cette nouvelle construction (photo 5). C'était la salle publique Murtha (même propriétaire que le Murtha House, en face), érigée dans le but d'y projeter des «vues animées», mais elle fut plutôt vendue à M. Albéric Rhéaume qui y louait des chambres. Ce dernier l'a agrandie aux dimensions de la façade actuelle et convertie en hôtel (Grand Hôtel) en 1929.

Quelques années après l'incendie, l'emplacement de l'hôtel Murtha House fut vendu aux Chevaliers de Colomb qui y construisirent en 1921 leur salle d'activités. Ils l'occupèrent de 1921 à 1926, date à laquelle ils la vendirent à M. Édouard Lacroix, salle qui fut connue ensuite sous le nom de «Édifice Lacroix». C'est ce gros édifice que l'on voit à la 6e photo, prise lors de la débâcle de 1928. Dans les années '60, cet immeuble logea le magasin Salon du Meuble. Dans les années '80, il y eut un Marché aux Puces. L'édifice Lacroix fut démoli dans  la journée du 14 février 1994. On y a construit une résidence pour personnes âgées. Ne pas confondre l'hôtel Murtha House de cette époque avec son homonyme l'hôtel Murtha qui fut érigé en 1934. Le premier était où se trouve aujourd'hui la résidence Le Jasmin, tandis que celui de 1934 (édifice qui existe encore) est aujourd'hui occupé par le restaurant-bar Le Shaker (auparavant le Vieux St-Georges). 

Photos 1 du fonds Victor Rodrigue. Photos 2, 3 et 4 du fonds Claude Loubier. Photo 5 article du journal l'Éclaireur de 1910. Photo 6 du fonds Daniel Lessard. Texte et recherches de Pierre Morin


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • bonjourl message est pour mr.morin jaimerais savoir si vous avez des photos du garage texaco sur le boul dionne dans les années 70 et aussi début 80 si oui pourriez-vous en faire l'historique merci beaucoup et bonne journée bye....
    ti-paul - 2020-05-29 06:59