Publicité

Blogue Société historique Sartigan, par

24 janvier 2021 - 04:00

Le Grand Hôtel, le plus ancien de Saint-Georges

1 Commentaire(s)

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Tout le monde connait cet établissement situé en plein centre-ville, près du pont (photo 1, vers 1975). Le début de cette histoire commence en 1910 lorsque M. Thomas Murtha, construisit un gros édifice blanc, carré et à deux étages près de la rivière. Ce M. Murtha possédait déjà une autre bâtisse imposante située juste en face sur la 1re avenue, soit l'hôtel Murtha House. On les voit bien tous les deux en 1913, à la 2e photo, l'hôtel à gauche et son nouveau bâtiment à droite, carré, blanc et très dépouillé. Survint en 1915 le gigantesque incendie qui détruisit plus de 50 maisons, incluant l'hôtel Murtha House. Miraculeusement, l'autre édifice (aujourd'hui le Grand Hôtel) a échappé de justesse à l'incendie et a donc survécu. À l'origine, c'était une maison de chambre au rez-de-chaussée et une salle de «vues animées» au deuxième. Le clergé, qui était omnipuissant à l'époque, s'objecta, et M. Murtha dut réorienter la vocation de son bâtiment. Sa salle a plutôt servi à tenir des réunions diverses, des spectacles, de la danse et même des pièces de théâtre. On le voit à la 3e photo, lors de la débâcle de 1920. Puis Joseph Gagné y a opéré brièvement un magasin général. Au début des années '20, le commerçant Albéric Rhéaume loue l'immeuble et prend la relève comme tenancier de magasin général. En 1924, après avoir vendu sa marchandise à Albert Veilleux de la 1re avenue, il achète la bâtisse de Murtha et entreprend d'importants travaux d'agrandissement, comme on le constate à la 4e photo (de 1928): la bâtisse est agrandie sur deux étages vers la droite (vers le nord) où il y avait au début une section constituant un genre d'abri pour y laisser les chevaux au rez-de-chaussée. Puis il reconvertit l'édifice en Hôtel Rhéaume. Au fil des ans, Rhéaume ne cesse de rénover et agrandir son immeuble. Et en 1929, il renomme son entreprise qui devient le Grand Hôtel. Même si plusieurs ont continué à l'appeler l'hôtel Rhéaume pendant plusieurs années, le nom officiel de Grand Hôtel a fini par s'imposer et devint connu de tous. M. Rhéaume a réellement fait des efforts pour améliorer l'apparence de l'édifice et lui donner l'allure d'un véritable établissement hôtelier. Il ajouta même un troisième étage avec toiture à deux versants, comme on le constate à la 5e photo dans les années '30. Une autre photo (la 6e) nous montre l'intérieur (bar) à cette époque. On constate une constante évolution et amélioration au cours des ans, comme le démontre la 7e photo, le 24 septembre 1939, lors d'une parade militaire déambulant sur la 1re avenue. Il y a même un vendeur de «chars usagés» situé du côté nord de l'hôtel. Vous vous demandez ce qui se cache derrière les grandes portes en avant, sur la moitié nord de l'immeuble. La réponse se trouve dans la 8e photo: l'une des portes est ouverte et on y aperçoit un véhicule automobile, ce qui signifie que cette section, au rez-de-chaussée, était un garage pour les autos du propriétaire et des clients. La 9e photo nous montre l'arrière de l'édifice en 1947, lors de la noce de son fils Romuald qui épousait dame Gertrude Garant. C'était les bonnes années. Par la suite, c'est M. Léopold Garneau qui en est devenu propriétaire dans les années '60 et l'a opéré avec grand succès pendant longtemps. Voyez l'établissement vers 1970 sur la 10e photo. On l'appelait aussi l'hôtel des coeurs brisés. Plusieurs propriétaires se sont succédés à cet endroit au cours des 40 dernières années. Après d'importantes rénovations récemment, on y retrouve maintenant le restaurant Qaisar's. C'est le plus ancien hôtel encore en existence dans notre ville, souhaitons lui un bel avenir.

Photos du fonds Claude Loubier, sauf la 7e qui est du fonds Claude Gilbert. Texte et recherches de Pierre Morin.


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Toutes vos réactions

1 réaction(s)
  • J ai très bien connu Léopold Gar
    neau on est parent
    Alexis. Morin - 2021-01-25 21:37