Nous joindre
X
Rechercher

L'inoubliable marché Gilbert IGA

durée 05h00
10 avril 2022
duréeTemps de lecture 3 minutes
Par
Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Pour avoir connu ce Marché IGA de Lucien Gilbert, vous devez avoir au moins 45 ans. Il fut fondé en 1959 et logeait dans un nouvel édifice spécialement construit pour le recevoir, au 11520 de la 2e avenue (aujourd’hui garderie Les Petits Élans). À l’époque, on utilisait plus le terme «marché» pour désigner ce qu’on appelle aujourd’hui une épicerie. C’était le plus gros commerce du genre à Saint-Georges au moment de son ouverture (photo 1). Voyez la première équipe de travailleurs et travailleuses en 1959 (photo 2). Ses propriétaires Lucien Gilbert et son épouse Françoise ne lésinaient pas pour faire la promotion de leur établissement. Ainsi, c’est rien de moins qu’un hélicoptère aux affiches du magasin qui a atterri sur le toit en 1967 (photos 3 et 4). On entendait régulièrement leurs messages sur les ondes du poste local de radio CKRB, avec les annonceurs Gilles Bernier et Jules Venne qui vantaient les spéciaux du «Ail dgi é» (IGA prononcé à l’anglaise). Pour augmenter leur visibilité, les propriétaires ont fait la promotion de diverses activités sportives dont des courses à pied (photo 5: le gagnant Pit Létourneau en juillet 1959). Même plus, ils organisaient des parades impressionnantes dans les rues de notre ville pour faire connaitre leurs renommées ventes annuelles de boeuf de l’ouest, allant jusqu’à utiliser de tels animaux pour tirer les chariots y participant (photo 6). Jusqu’à la fanfare qui était invitée à se joindre à ces festivités qui attiraient de nombreux spectateurs (photo 7). Ce commerce fut le premier de Saint-Georges à se doter de portes à ouverture automatique (photo 8). Si un(e) client(e) régulier(e) se mariait, on lui faisait cadeau d’un beau livre de recettes. Ils faisaient la livraison pour presque rien (0,25$ ou légèrement plus) et leur premier livreur fut Magloire Veilleux. L’un des premiers gérants fut Gérard Champagne (fondateur du restaurant Chez Gérard) et l’un des premiers emballeurs fut Roger Rodrigue qui opéra des années plus tard le IGA de l’Ouest (ses filles sont aujourd’hui impliquées dans les trois IGA de Saint-Georges). Voyez les comptoirs de fruits et légumes et de viandes (photos 9 et 10).

Lors de l’ouverture du centre d’achat Carrefour à la Station, Lucien Gilbert et son épouse changèrent de domaine et ouvrirent une tabagie et magasin de cadeaux (Aux Variétés) à peu près au centre de l’édifice, alors qu’il ne comptait qu’un étage, vers 1975. Leur épicerie a changé de mains, l’établissement s’est affilié à la bannière «Casino d’Aubaines», puis c’est devenu le Marché Métro avec Maurice Fortin qui y a fait d’excellentes affaires jusque vers le milieu des années ‘90, alors que la compétition féroce des ultras grandes surfaces a entrainé graduellement la fermeture de toutes les moyennes surfaces non seulement dans notre ville mais partout ailleurs dans la région et la province toute entière. Les gros ont entrainé la disparition des petits. Mais tous ceux qui ont fréquenté le Marché Gilbert en conservent un souvenir impérissable.

Photos du fonds Claude Loubier. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.