Nous joindre
X
Rechercher

Le pont de fer de 1929, avec ses murets et trottoirs

durée 05h00
8 mai 2022
duréeTemps de lecture 2 minutes
Par
Pierre Morin

LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE SARTIGAN

Le pont de fer de la première photo fut érigé en 1929 et démoli en 1971. Il était superbe. Cette photo, prise vers 1956-57, rappelle que les gens étaient nombreux à le traverser à pied. Ceux qui l’ont connu, les plus de 50 ans, ne l’ont pas oublié. Un autre pont de fer l’a précédé, de 1912 à 1929. Les deux se ressemblaient, mais le premier était plus étroit et n’avait pas de trottoir, ce qui causait des problèmes à ceux qui y circulaient à pied. En 1912, la quasi-totalité des véhicules étaient des voitures à cheval, mais au fil des ans, la circulation automobile croissait sans cesse et nécessitait plus d’espace surtout lorsque deux camions devaient se croiser. Il fallait donc un nouveau pont plus gros, plus large et bordé de trottoirs des deux côtés. Celui-ci fut construit en 1929. Des modifications importantes furent apportées quelques années plus tard aux approches pour piétons dans la montée du côté Est. La 2e photo nous montre l’entrée Est du pont vers 1938, alors qu’on avait paré la structure de guirlandes et décorations à l’occasion de la Fête-Dieu, puisqu’on y tiendrait une importante procession religieuse; on constate qu’à cette époque, les autorités avaient incorporé au pavé des aspérités faites de blocs de granit taillés sur la longueur et cordés de chaque côté le long de la montée pour offrir une prise aux sabots des chevaux et pour qu’ils puissent s’agripper et éviter qu’ils glissent lorsqu’ils l’escaladaient vers l’ouest. Cette photo nous fait voir qu’il y avait aussi un escalier pour piétons de chaque côté, mais celui-ci n’était protégée d’aucune façon des véhicules. Sur la 3e photo, on y voit deux belles dames montant l’escalier nord, situation présentant un risque dans le cas où un véhicule déraperait ou perdrait le contrôle et foncerait vers l’escalier. On a remédié à ce problème à l’été 1944, lorsqu’on a érigé de nouveaux escaliers avec murets de béton empêchant tant les véhicules que les piétons d’empiéter l’un sur l’autre (photos  4). Voyez la voiture à cheval montant et le cycliste descendant à la photo 5 à l’époque de cette réparation. À la photo 6, c’est l’actrice Monique Miller descendant l’escalier sud avec son copain dans le film L’Immigré tourné à Saint-Georges en 1959, on y voit bien le parapet qui avait été érigé en 1944. Ce pont fait partie de notre histoire, mais il n’est plus qu’un souvenir. Ces photos anciennes perpétuent sa mémoire.

Photo 1 du fonds Claude Loubier. Photos 2 et 3 du fonds Marcelle Houde. Photos 4 et 5 du fonds BAnQ. Photo 6 extraite du film L'Immigré de l'ONF. Texte et recherches de Pierre Morin.

Visionnez tous les textes de la Société historique


 Fondée en 1992, la Société Historique Sartigan est un organisme à but non-lucratif,
financé par les dons, dont la mission est la protection, l'interprétation, la valorisation
et la diffusion du patrimoine de Saint-Georges et de ses environs.

 


Centre culturel Marie-Fitzbach (4e étage)
250,18e Rue, CP 6
St-Georges (Qc) G5Y 4S9

418 227-6176
www.shsartigan.com  -  [email protected]

facebook.com/shsartigan

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.