Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Commandé par le MAPAQ

L'entreprise duBreton préoccupée par le rapport sur la filière porcine

durée 17h00
28 mai 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le producteur de porc biologique, duBreton, se dit préoccupé des conclusions du récent rapport sur la filière porcine au Québec, commandé par le ministère de l'Agriculture, des  Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ)

Le document démontre que le coût unitaire de production porcine est supérieur de 19 % au Québec par rapport à l’Ontario. Ainsi, les données issues de la récente étude sur le coût de production réalisée par le Centre d’études sur les coûts de production en agriculture (CECPA) indiquent que le coût moyen d’un porc s’établit à 306 $ au Québec, tandis qu’il se situe à 257 $ pour l’Ontario.

« Ces chiffres parlent d’eux-mêmes: la compétitivité du secteur porcin dans la province de Québec est plus faible que celle de l’Ontario et la réglementation québécoise désuète n’y est pas étrangère selon nous », a déclaré par voie de communiqué de presse le président de l'entreprise beauceronne, Vincent Breton.

Rappelons que l'automne dernier, la compagnie de Saint-Bernard a déposé au tribunal de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec, une demande officielle d’exclusion du Plan conjoint de mise en marché collective des porcs du Québec, parce qu'elle n'y trouve pas son compte et que les dispositions ne servent adéquatement que les producteurs de porc de commodité, i.e. d'élevage conventionnel de masse. En février, Vincent Breton a aussi lancé un pétition publique d'appui à la démarche, puis en mars dernier, il a interpellé les députés de l'Assemblée nationale dans le même sens.

Le rapport souligne que la convention de mise en marché n’est pas adaptée aux  producteurs de porcs de spécialité. Bien que des frais de marketing soient payés par toutes les parties prenantes, le budget est utilisé pour promouvoir le porc en général, sans cibler spécifiquement le porc de spécialité.

« Cette malheureuse situation limite le développement et la croissance d’entreprises comme duBreton. À la lumière de ce rapport (du MAPAQ), il est évident pour duBreton qu'une sortie de la mise en marché collective est nécessaire pour mieux répondre aux besoins spécifiques des producteurs de porcs de spécialité », soutient-il

Autre élément important pour Vincent Breton, l'ASRA (Assurance stabilisation des revenus agricoles) prend maintenant la forme d'une subvention à toute l’industrie. En effet, il note que le programme a compensé les éleveurs de porcs pour 11 des 14 dernières années de production. « Cette dépendance aux compensations souligne la nécessité d'une réforme cruciale de l'ASRA pour garantir une répartition équitable des aides financières et favoriser la compétitivité de tous les producteurs » a conclu le président Breton.

À lire également

L'entreprise duBreton se tourne vers l'Ontario pour s'approvisionner

Mise en marché du porc: l'entreprise duBreton demande l'appui de la députation québécoise

Mise en marché du porc au Québec: duBreton lance une pétition pour sortir du plan conjoint

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 juin 2024

Fête nationale du Québec: ouvert ou fermé?

Voici un aperçu non exhaustif des établissements qui seront ouverts ou fermés ce lundi à l'occasion de la Fête national du Québec. Ouverts: — Les restaurants et les stations-service — Les établissements d’alimentation de petite surface (épiceries, dépanneurs, fruiteries, boucheries et autres) Fermés: — Les commerces de détails — Les ...

21 juin 2024

Groupe Abbatiello lance Québec Franchise Développement

Le Groupe Abbatiello vient de lancer l'entreprise Québec Franchise Développement (QFD), une nouvelle société de courtage dans le domaine de la franchise en restauration pour stimuler le développement économique dans toutes les régions du Québec et provinces canadiennes.  L'entreprise annonce déjà neuf bannières québécoises et canadiennes de renom ...

20 juin 2024

Développement économique Canada investira 15,8 M$ en Chaudière-Appalaches

Le gouvernement fédéral vient de réitérer son engagement envers les SADC et CAE de la Chaudière-Appalaches par une investissement de 15,8 M$, qui s'étalera sur les cinq prochaines années. C'est la ministre responsable de Développement économique Canada pour les régions du Québec, Soraya Martinez Ferrada, qui en a fait l'annonce lors du 20e ...