Publicité

1 novembre 2021 - 12:00 | Mis à jour : 15:27

Pluie diluvienne et forts vents

Deuxième anniversaire de la tempête du 1er novembre 2019

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

La Beauce qui avait déjà vécu les foudres de Dame Nature au printemps 2019 avait à nouveau subi le même sort le 1er novembre de la même année. Une tempête faite de pluie diluvienne, d’inondations et de forts vents s’était abattue soudainement il y a deux ans jour pour jour.

C’était bien avant que le soleil se lève, que les Beaucerons vivaient déjà une journée éprouvante. EnBeauce.com revient sur ces événements qui ont causé bien des dégâts, mais aussi beaucoup de craintes.

Le tout avait débuté avec de nombreuses pannes de courant à travers la région. Elles avaient été causées par les vents et les arbres qui n’ont pas résisté aux bourrasques. C’est dans le Sud que la tempête a fait ses premiers ravages.

Cumberland

Du côté de Cumberland, une portion de la route avait été emportée par les eaux ce qui avait isolé une famille de la route Taylor. Le pont menant à leur résidence s’était brisé. La Sûreté du Québec avait pris les choses en main.

Saint-Georges

La métropole de la Beauce n’avait pas été épargnée. Le niveau d’eau de la rivière Chaudière et de la Rivière Famine avait monté très rapidement. De plus, la passerelle pour motoneigistes Conrad Quirion avait été complètement arrachée par les vents et la pluie au courant de la nuit.

Les pompiers avaient été très occupés ayant répondu à 75 appels concernant des arbres et des poteaux cassés ou tombés sur des résidences, des dégâts d’eau ou des cas concernant des fils électriques.

Notre-Dame-des-Pins

La ville voisine de Saint-Georges avait surtout subi des inondations et des dommages sur des ponceaux sur les rangs Saint-Charles et Saint-Joseph. Sur la 1re avenue, une portion de la route avait été complètement submergée, tandis que la cour de l’école l’Éco-Pin était dans le même état.

Saint-Simon-les-Mines

Plusieurs routes avaient été fermées dans la municipalité de Saint-Simon-les-Mines. Par exemple, l’accès au rang Chaussegros avait été bloqué, puisqu’un ponceau avait été littéralement arraché par le courant. La digue avait heureusement résisté malgré les pluies importantes.

Sainte-Marie

Sainte-Marie qui craignait de revivre un coup d’eau comme celui du printemps 2019 avait envisagé d’évacuer le centre-ville au courant de la journée. Finalement, il y a eu plus de peur que de mal.

Saint-Joseph-de-Beauce

Le maire de Saint-Joseph-de-Beauce se préparait également à l’éventualité de graves inondations. Le niveau de la rivière grimpait d’à peu près 30 cm à l’heure et les vents n’avaient pas cessé de s’intensifier. D’ailleurs, à l’heure du dîner, deux poteaux électriques s’étaient brisés dans le parc municipal.

Beauceville

De nombreux citoyens de Beauceville avaient été victimes d’inondations dans le sous-sol de leur maison. Des routes avaient été fermées, car la rivière était sortie de son lit. Les pannes de courant avaient touché plusieurs abonnés.

Vallée-Jonction

Vallée-Jonction avait surtout eu des débris et des arbres cassés, mais les dégâts avaient été mineurs et il n’y avait eu que très peu de pannes d’électricité. La rue Jean-Marie Rousseau avait été recouverte d’eau, mais le niveau n’avait pas atteint la Route 112.

Aviez-vous été touché par cette tempête qui a marqué l’année 2019 ? 

Vous avez un scoop
Si vous êtes témoin d’un accident de la route, d’un incendie, d’un phénomène météo, d’une intervention policière ou autre, n'hésitez pas à nous faire parvenir des photos et/ou des vidéos de l’incident, ou encore de l’information sur la situation en nous envoyant un courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.