Publicité

10 novembre 2021 - 12:00 | Mis à jour : 16:45

Perquisition d'armes à feu

Pascal Tanguay sera remis en liberté sous certaines conditions

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Pascal Tanguay, qui avait été arrêté pour possession d’armes à Saint-Gédéon-de-Beauce le 4 novembre, comparaissait aujourd'hui au palais de justice de Saint-Joseph pour demander sa remise en liberté. Finalement, les deux parties se sont entendus, mais il devra respecter plusieurs conditions.

Détenu pour le moment au Centre de détention de Québec, l’homme devra payer une caution de 1 000 $. Sa sœur, Isabelle Tanguay s’est portée garante pour qu’il respecte les conditions suivantes :  « Être présent à la Cour lorsque requis, résider à la même adresse et ne pas changer d’adresse sans l’autorisation préalable de la cour, interdiction de posséder quelques types que ce soit d’armes offensives à usage restreint, des imitations d’armes, des couteaux sauf dans le cadre du travail, il y aura une exception sur les lieux de son travail au commerce Chasse et pêche GT à Saint-Gédéon-de-Beauce. »

Rappelons qu’une vaste opération policière avait eu lieu à la résidence de l’homme de 40 ans. On y avait retrouvé 40 armes à feu, dont, entre autres, des armes à autorisation restreinte et prohibée.

Il devra revenir devant la Cour le 7 janvier pour la suite de son dossier.

À lire également

Perquisition pour trafic d'armes à feu illégales à Saint-Gédéon

L'opération Centaure se solde par quinze perquisitions

Opération Centaure: Pascal Tanguay arrêté à Saint-Gédéon

Perquisition d'armes à feu : Pascal Tanguay passera en Cour demain

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.