Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Séance du conseil municipal

Six études pour repenser «le coeur urbain» de Beauceville

durée 17h00
21 novembre 2023
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La Ville de Beauceville s’affaire à finaliser six études et avant-projets visant à repenser le coeur urbain de la municipalité, qui a été littéralement dévasté et transformé à la suite de l’inondation majeure de la rivière Chaudière en 2019, et la règlementation gouvernementale qui a suivi.

C'est le directeur général de la Ville, Serge Vallée, qui a rendu public l'information par voie de communiqué de presse, en marge de la séance du conseil municipal tenue hier soir.  Il a signalé que Beauceville dispose, jusqu’à maintenant, de très peu d’informations techniques et concrètes pour réfléchir à l’aménagement de son territoire.

Les démarches en cours sont: 

L’étude de caractérisation des sols, dont le principal objectif est de cibler les endroits propices pour le  développement.  

L’étude hydraulique, qui vise à déterminer la capacité de la Ville en termes de pression d’eau dans le réseau actuel, ainsi que sa capacité à fournir de l’eau potable pour des développements  futurs. 

—  L’étude de gestion de débordement des eaux usées, qui a pour but de déterminer la capacité de la municipalité à gérer l’évacuation des eaux du réseau sanitaire et pluvial. Cette étude est requise pour que la Ville puisse prendre les mesures nécessaires au développement de nouvelles rues.

— L’étude sur l’acquisition de connaissances nécessaires à la mise en place de projets de réaménagements  résilients afin de rédiger un plan d’intervention concret comprenant des mesures  de résilience et d’adaptation face aux inondations, s’appuyant sur des analyses et une expertise scientifique. Pour cette démarche, l'administration beaucevilloise a reçu un soutien financier de 400 000 $, annoncé en octobre par la ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest.

—  Le diagnostic urbanistique, qui vise à établir le portrait du cœur urbain de Beauceville, de ses particularités  géographiques, démographiques, culturelles, du portrait socioéconomique des personnes et commerces  qui y évoluent, etc. 

—  Les scénarios urbanistiques, qui consistent à illustrer les différentes possibilités de réaménagement et de  réhabilitation du cœur de Beauceville, en fonction du diagnostic urbanistique de la Ville, des idéaux en matière d’aménagement urbain et des réalités locales. 

« Réfléchir Beauceville autrement, sans détenir des informations de base, s’avérait un défi de taille. Comme gestionnaire, il m’apparaissait  primordial de bien définir les enjeux et les contraintes avant tout, a signifié M. Vallée. Ce ne sont pas les défis qui manquent pour Beauceville. Depuis 2019, les enjeux d’accès aux logements et aux  locaux commerciaux et communautaires ne font que s’accentuer. Comme les citoyens, la Ville se questionne sur la  meilleure façon de réaménager les zones inondables et sur les opportunités réelles de construction de milieux de  vie durables. » 

Après l'achèvement des études, on voudra mobiliser les citoyens et les organismes dans la démarche de réflexion  associée au réaménagement du centre urbain, notamment par des consultations publiques qui devraient prendre leur envol à compter de 2024, a indiqué le directeur général.

Ainsi, les faits saillants de certaines études réalisées seront présentés afin que lors des activités participatives, les intéressés fassent entendre leurs idées, préoccupations et aspirations pour Beauceville. De même, on envisage divers chantiers de discussion portant sur l’habitation, la mobilité, les zones inondables ainsi que la relocalisation des infrastructures collectives. 

Notons que la section Participation citoyenne du site Internet de la ville est disponible pour tout résident qui désire demeurer informé sur les démarches.

Quartier de la débâcle: un autre 50 000 $
Les élus ont consenti hier soir au versement d'une nouvelle tranche de 50 000 $, en soutien financier pour le fonctionnement de la Corporation du quartier de la débâcle.

Une premier montant similaire avait déjà été remis à l'organisme à but non lucratif. De même, la Ville de Beauceville a défrayé jusqu'ici quelque 69 000 $ pour l'entretien (chauffage, électricité, etc.) de la Maison Félix-Georges-Fortier (Maison d'Élyse), un immeuble patrimonial qui sera au centre du projet récréotouristique, de près de 4 M $, qui devrait voir le jour sur la rive Ouest de la municipalité, à compter de l'an prochain.

À lire également

Une étude de faisabilité pour un nouvel hôtel de ville à Beauceville

Protection contre les inondations: Beauceville reçoit 400 000$

Beauceville: 500 000 $ pour le Quartier de la débâcle

La Maison Félix-Georges-Fortier désignée immeuble patrimonial

La Maison d'Élyse pourrait être reconnue comme bâtiment patrimonial

Maison d'Élyse: la sauvegarde serait assurée, signale Luc Provençal

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 février 2024

Le projet de logements toujours prévu sur le site du Motel Royal

La projet de construction d'un édifice à logements sur le site du Motel Royal de Beauceville est toujours dans le plan de match des propriétaires de l'endroit. C'est ce qu'a confirmé le co-propriétaire, Carol Bolduc, lors d'un entretien téléphonique ce matin avec EnBeauce.com. Même que le projet d'origine a pris du galon, passant de 12 à 14 ...

21 février 2024

Saint-Georges: les employés des loisirs et de la culture adoptent un mandat de grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale mardi, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la Ville de Saint-Georges – CSN, qui représente les salarié-es du service des loisirs et de la culture, ont adopté un mandat de grève générale illimitée à 96%. Un avis de grève pour le 2 mars vient d’ailleurs d’être envoyé au ministère du ...

20 février 2024

Qui veut démolir le Motel Royal?

La nouvelle fera sûrement bien des heureux à Beauceville: le Motel Royal devrait tomber sous le pic des démolisseurs d'ici le premier avril. En effet, les propriétaires du bâtiment ont publié une message ce matin, sur la page Facebook Beauce à vendre, que l'édifice était à donner. Pourtant à l'automne, après une longue saga de plusieurs années ...