Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Consultations publiques

«Réalisons Beauceville autrement»: une salle comble pour la première rencontre

durée 18h00
24 janvier 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Près d'une centaine de personnes, citoyens jeunes et moins jeunes, élus locaux et personnel municipal, ont participé, hier soir, au premier de trois cafés-causeries sur le grand thème Réalisons Beauceville autrement, à la salle des Chevaliers de Colomb de l'endroit.

La rencontre marquait le début des étapes de consultations publiques sur le réaménagement de la municipalité, qui se dérouleront cet hiver.

Le directeur général de la Ville de Beauceville, Serge Vallée, a fait un portrait succinct et réaliste de la situation actuelle de la localité, en revenant sur les conséquences des inondations récentes et des décisions politiques qui en ont découlé.

Il a aussi fait un survol des six études complétées ou en cours sur Beauceville, qui traitent notamment de la rivière Chaudière, de la topographie du territoire et de l'état des infrastructures actuelles. Ces données vont établir les fondations du plan de revitalisation. Elles ont été compilées en collaboration avec l'organisme Vivre en ville, qui a obtenu le mandat en ce sens et qui supervise aussi la démarche.

Après les présentations, les participants ont partagé, en petits groupes menés par des animateurs, leurs impressions et leurs souhaits pour le développement de leur ville. On a ensuite partagé le tout en session plénière et la rencontre s'est terminée après un bon deux heures de discussions

« Je suis très très très heureux que la population ait été là pour cette première rencontre », a indiqué le maire François Veilleux, à la sortie de la soirée, à laquelle il était présent comme observateur. « C'est extrêmement positif pour nous. C'est un beau début. J'ai hâte à la deuxième. »

Le premier magistrat a aussi apprécié que les citoyennes et les citoyens présents soient venus avec un esprit ouvert sur l'avenir plutôt qu'avec l'idée de remuer le passé.

La seconde rencontre du 13 février traitera du réaménagement des secteurs inondables et du boulevard Renault alors que la consultation du 12 mars abordera le développement de Beauceville Est et Ouest selon les meilleures pratiques urbanistiques.

Les personnes intéressées à participer aux deux prochains cafés-causeries doivent s’inscrire via la page Internet de la Ville de Beauceville.

À lire également

«Réalisons Beauceville autrement»: on veut entendre la population, dit Serge Vallée

Trois cafés-causeries pour «Réaliser Beauceville autrement»

Six études pour repenser «le coeur urbain» de Beauceville

Beauceville: 500 000 $ pour le Quartier de la débâcle

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Infrastructures d’eau: plus de 6 M$ accordés à trois municipalités de Beauce-Sartigan

Des aides financières, totalisant 6 146 889 $, ont été accordées aux municipalités de Saint-Éphrem-de-Beauce, Saint-Côme–Linière et Saint-Honoré-de-Shenley pour le renouvellement d’infrastructures d’eau. C'est le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, qui en a fait l'annonce par voie de communiqué de presse. Les sommes sont versées en vertu de ...

durée Hier 17h00

Travaux sur la 9e avenue: la facture grimpera de 250 000$

La facture des travaux majeurs de réfection, qui ont présentement cours sur la 9e avenue à Beauceville, sera plus élevée d'au moins 250 000 $, pour le remplacement d'un ponceau, qui n'était pas prévu dans le devis d'exécution. C'est ce qu'a confirmé hier soir le directeur général de la Ville de Beauceville, Serge Vallée, lors de la séance ...

durée Hier 15h00

La Ville de Saint-Georges regrette l'arrêt des négociations avec le syndicat

La Ville de Saint-Georges a expliqué, ce mardi 18 juin, par voie de communiqué, regretter la non-entente avec le syndicat des salariées des loisirs et de la culture, malgré une offre bonifiée.  En effet, les négociations avaient repris, ce dimanche 16 juin, suite à la demande de la médiatrice du ministère du travail. Selon ce communiqué, la ...