Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Consultations publiques

Beauceville: un 2e café-causerie fort couru

durée 16h15
14 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

La deuxième consultation publique sur le thème Réalisons Beauceville autrement, a rassemblé plus de 125 citoyennes et citoyens, hier soir, au Club de golf de Beauceville.

Cette seconde rencontre a porté sur le réaménagement des secteurs inondables et du boulevard Renault.

Après un récapitulatif de la première assemblée du 23 janvier, le directeur général de la Ville de Beauceville, Serge Vallée, a rappelé que les plans de revitalisation et le réaménagement du territoire devront tenir compte du nouveau règlement qui encadrera les usages permis (ou non) sur les terrains situés en zone inondable. De passage en Beauce la semaine dernière, le ministre de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, a réitéré que son ministère allait bel et bien dévoiler la nouvelle cartographie ce printemps. Après quoi la version finale sera adoptée, suite à une période de consultation officielle, ce qui donne à penser que le règlement ne sera pas en vigueur avant l'automne. 

Par ailleurs, Léa-Marie Caron, de l'organisme Vire en ville, a fait le relevé des bâtiments qui ont été démolis à la suite de la catastrophique inondation de 2019 et celles des années suivantes: 58 résidences familiales, deux maisons jumelées, 20 immeubles multi-logements, 12 commerces, deux  bâtiments industriels ainsi qu'un local communautaire (Le Murmure).

Officiellement, il ne resterait qu'un seul autre édifice à disparaître à court-moyen terme, soit le magasin de pièces automobiles Carquest, qui sera, selon les annonces remontant à 2020, relocalisé dans un nouveau bâtiment attenant le centre commercial Place Beauceville. Pour ce qui est du garage Shell, fermé depuis plusieurs années, son sort n'est pas connu. Par ailleurs, la «revitalisation» du Motel Royal est encore possible (Voir Un déblocage dans le dossier du Motel Royal). Enfin, la Maison Félix-Georges-Fortier, mieux connue sous le nom de Maison d'Élyse, a été désignée l'an dernier comme immeuble patrimonial. La résidence victorienne sera au coeur du projet récréotouristique du Quartier de la débâcle, dans le secteur Ouest de la municipalité, qui demandera des investissement d'environ 4 M$. Le concept final devrait être dévoilé cette année (Voir Beauceville: 500 000 $ pour le Quartier de la débâcle).

La majeure partie des terrains qui sont devenus vacants, ont été cédés à la Ville de Beauceville, ce qui signifie qu'ils sont maintenant de propriété publique. Les autres appartiennent au privé. « Malheureusement, les terrains où les bâtiments ont été détruits, on pourra pas reconstruire. C'est dommage mais c'est ça. Sauf qu'on peut faire autre chose (que reconstruire). On est justement là, ici ce soir, pour proposer des idées », a indiqué M. Vallée.

À cet effet, à l'aide d'une carte reproduisant la zone inondée par la rivière Chaudière en 2019 et montrant tous les terrains devenus vacants depuis, les participantes et les participants ont échangé en table ronde sur les opportunités de réaménagement et les zones à repenser en priorité pour «vitaliser» le boulevard Renault autrement et d'autres lieux significatifs de Beauceville.

Lors de la plénière pour échanger sur les idées avancées en table ronde, une citoyenne a bien illustré l'état d'esprit qui animait les participantes et les participants en signalant qu'il fallait « se servir de l'eau plutôt que de lutter contre. »

La consultation finale de cette série de trois est programmée au 12 mars. On y abordera le développement de Beauceville Est et Ouest, hors zone inondable, selon les meilleures pratiques urbanistiques.

Les personnes intéressées à participer doivent s’inscrire via la page Internet de la Ville de Beauceville.

À lire également

Changements climatiques: 500 M$ pour accompagner les municipalités

«Réalisons Beauceville autrement»: une salle comble pour la première rencontre

«Réalisons Beauceville autrement»: on veut entendre la population, dit Serge Vallée

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 avril 2024

Le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural sera en Nouvelle-Beauce

L’unité régionale du loisir et du sport (URLS) organisera le prochain Rendez-vous québécois du loisir rural en Nouvelle-Beauce les 6, 7 et 8 mai 2025. Cet événement annuel rassemble les travailleurs en loisir de tous les milieux ruraux de la province dans le but de faire rayonner le loisir rural et de le reconnaître en tant qu’apport essentiel ...

19 avril 2024

Le Prix Louise-Audet remis au Beauceron Érick Olivier

La reconnaissance du parcours exceptionnel d’un membre de l’Association des aménagistes régionaux du Québec (AARQ) revient cette année à Érick Olivier, retraité de la MRC de La Nouvelle-Beauce. « La trajectoire de M. Olivier fut jalonnée de défis audacieux et de succès remarquables, tous portés par un dévouement sans faille envers le ...

18 avril 2024

Saint-Alfred: la réfection du ponceau du 1er Rang débutera en juin

Si tout se déroule normalement, la libre circulation devrait pouvoir reprendre sur le 1er rang à Saint-Alfred à la fin de cet été. En effet, la Municipalité vient d'octroyer à l'entrepreneur Giroux et Lessard le contrat de réfection du ponceau qui se trouve près de l'intersection du rang Sainte-Marie, à la sortie Ouest du village. Rappelons ...